Savoir-faire

Paper Art

Le savoir-faire de Julie Yülle comprend de nombreuses étapes. Son travail débute par la peinture et la préparation des papiers (mixture des couleurs, peinture au pinceau), par projection manuelle ou à la bombe, accrochage pour séchage…

Ensuite vient la phase de découpage, d’assemblage, de recherches, et de perforation pour obtenir ses « originaux », qu’elle met sous cadre et dévoile lors d’expositions.

Des découpages qui lui servent également à réaliser des scénographies pour des vitrines de magasins ou des salons, comme l’espace tendance de Playtime en juillet 2016.

Textile Design

Commence ensuite le travail de détournement. L’artiste numérise ses découpages, les redessine à la plume vectorielle puis les assemble, les répète et y applique une harmonie de couleurs. Arrive la phase du design textile. Julie Yülle recherche des matériaux complémentaires pour l’application de ses motifs : lins unis, couleur des zips, des passepoils pour les finitions…

Et rien n’est laissé au hasard ! La recherche formelle pour patronage des vases, par exemple : dessin, traçage sur papier, découpe du patronage, découpe des éléments textiles avant assemblage.

Tout est manuel : couture machine des différents éléments, remplissage des vases avec sable puis microbilles, fermeture, insertion du tube en verre, confection des branches en vrai bois ornées de fausses feuilles en tissu.

serigraphie vue 1
serigraphie vue 2

Sérigraphie

L’artiste en perpétuelle recherche pratique aussi la sérigraphie : préparation numérique du « typon », insolation du cadre, impression, répétition du motif sur un grand format ou en multiples versions, séchage pour une utilisation finale sur divers supports : papier peint, pochettes en cuir, impressions numérotées-signées…

Pour des collections en série limitée.